Le blog

Pourquoi cet engouement vers les Soft Skills ?

sPurPourquoi cet engouement vers les Soft Skills ?

 

Les soft skills Vs les hard skills : les définitions

Le hard skill est le domaine des compétences techniques quand le soft skill est le domaine des compétences humaines, relationnelles et comportementales. Les savoirs êtres sont aujourd’hui énormément plébiscités.

Dans notre société nous maîtrisons plutôt bien la formation des hard skills en revanche c’est plus flou concernant les soft skills ou une part d’inné est présente et ou l’apport de compétences humaines est moins bien défini. Le type de compétences Soft Skill est assez vaste même si un cœur d’aptitudes et compétences se détachent autour de la compétence relationnelle.

Le soft skill est irrémédiablement en vogue et vous allez comprendre pourquoi !

Depuis quand parlons-nous de soft skill ?

Difficile de situer le moment précis où le soft skill est devenu un sujet à part entière en matière de montée en compétence. Nous pouvons toutefois dire que l’évolution du comportement du consommateur a été le point décisif pour parler comportement !

Le monde dans lequel nous évoluons est hyper connecté et cela implique, outre de maîtriser les outils de communication, de maîtriser les codes de la communication.  

Dès 2014 des articles abordent les soft skills pour en préciser les contours. En 2018 un article de Science Po précise finalement pourquoi c’est nécessaire, en complément des hard skill, de développer ses soft skills.

(Source : Pourquoi les Soft Skills deviennent incontournables – Science Po Executive Education – 26/06/2018 – https://www.sciencespo.fr/executive-education/pourquoi-les-soft-skills-deviennent-incontournables)

Pourquoi développer ses soft skills ?

Deux grands phénomènes se distinguent dans l’évolution de nos sociétés.

Premièrement l’accélération de la digitalisation qui libère les salariés des tâches routinières. En parallèle cette libération impose à ces mêmes salariés de répondre à des problèmes plus complexes. En conséquence ces salariés doivent donc développer des capacités pour travailler en groupe ou encore être plus créatifs !

Deuxièmement le phénomène de changement de comportement du citoyen consommateur. En bénéficiant de l’évolution technologique il  élève également le niveau de relationnel qu’il souhaite avoir dans ses interactions.

Vous l’aurez compris, connaître un produit, un process, aussi technique soit-il, ne suffit plus. Aujourd’hui, il faut être capable de l’adapter par un esprit critique constructif. Et il en va de soi, il faut parler différemment selon le consommateur, la situation et faire preuve d’adaptabilité dans ses approches. C’est autant de raisons qui font des soft skills une garantie pour développer son employabilité.

Parler d’employabilité et de soft skills n’est pas un hasard, les recruteurs sont déjà sensibilisés à ces pratiques, c’est ce que nous apprend un article de l’APEC

(https://www.apec.fr/recruteur/recruter/rechercher-des-profils/fiches-conseils/recrutement-misez-sur-les-soft-skills.html).

Développer ses soft skills sera donc un investissement pour construire sa carrière et répondre aux nouvelles exigences de notre société. Reste à savoir quels soft skills et comment se former pour atteindre ses objectifs.

Quels sont les soft skills les plus recherchés

C’est compliqué de généraliser car les compétences Soft Skills recherchées peuvent vraiment être de différentes natures selon le secteur d’activité. Le World Economic Forum dresse pourtant une liste de Soft Skills incontournables pour 2025 qui tournent autour de la Capacité à résoudre des problèmes complexes, avoir l’esprit critique, être créatif, se former aux techniques de Management/leader, avoir l’esprit d’équipe, développer son Intelligence émotionnelle, être flexible ….

(Source World Economic Forum : https://www.weforum.org/agenda/2020/10/top-10-work-skills-of-tomorrow-how-long-it-takes-to-learn-them/)

Certains soft skills sont plus “classiques » comme l’empathie, l’assertivité, la communication et la confiance en soi. Ces soft nécessitent souvent des formations pour les acquérir ou savoir les utiliser.

Si nous devions hiérarchiser le besoin en compétences Humaines, dans l’ordre, la communication avec l’empathie et l’assertivité seraient certainement les premiers soft skills à travailler. Une sorte de socle préalable à tout nouveau développement.

La Communication

Avoir cette capacité à détecter le profil de ses interlocuteurs pour s’y adapter est un élément clé dans nos environnements. C’est aussi l’image que vous allez véhiculer et la trace que vous allez laisser de vous auprès de vos interlocuteurs. Il est donc essentiel que l’on retienne de vous ce côté adaptable. Réalisez votre profil de communicant pour mieux vous connaître et adaptez votre communication. Découvrez nos formations Insights : https://rezolutions.fr/formation/mieux-se-connaitre-pour-mieux-agir/. Affinez votre Empathie et votre assertivité, deux comportements qui permettent cette communication adaptée. L’empathie pour montrer votre intérêt à l’autre et l’assertivité pour y répondre avec tact, assurance mais sans agressivité, ni manipulation !

Les compétences Managériales

Le Management requièrent de vraies compétences transversales. Des compétences techniques et humaines pour aller vers des softs comme savoir déléguer et donc instaurer de la confiance, travailler en équipe et motiver. Ces compétences seront mises à disposition de ses équipes pour développer certaines qualités chez eux.

L’intelligence émotionnelle

Elle permet de mieux comprendre ses émotions, savoir les interpréter et finalement agir pour interagir avec autrui de manière proportionnée et avec les bons niveaux de qualité émotionnelle.

La créativité

Ce nouveau stade du soft skill qui répond à des besoins assez larges pour inventer, réinventer, tester de nouvelles approches, méthodes, produits, solutions, bref proposer du nouveau et se différencier !

L’esprit critique

Pour remettre en question le fonctionnement d’un produit, d’un process, d’une organisation, pour faire évoluer le Management et adapter les activités de votre entreprise au besoin du marché.

La résolution de problèmes complexes,

Ultime étape qui pourrait bien s’apparenter à un hard skills mais qui est pourtant un véritable soft skills. Au-delà de la méthode ou technique c’est bien sa capacité à prendre en compte plusieurs aspects du problème, l’aspect social, économique, psychologique, éthique, culturel, scientifique, politique, etc … . L’objectif est ici d’apporter non pas une mais des solutions à des problèmes complexes. 

Comment développer ses soft skills

Ce qu’il faut comprendre avec les soft skills c’est qu’a l’inverse des hard skills ils ne s’apprennent pas à l’école. C’est souvent dans le monde de l’entreprise qu’il est alors possible de se former et développer des soft skills à travers la formation professionnelle.

Avant de démarrer une formation il est important d’évaluer ses besoins en fonction de ses objectifs professionnels. Il faudra aussi anticiper les futurs besoins comme un pari sur l’avenir.

De nombreuses formations sont accessibles pour développer ses soft skills (Découvrir les formations Rezolutions) mais c’est aussi et surtout l’apprentissage dans le monde réel qui sera déterminant et c’est une nouvelle qualité qu’il faut développer, le test and learn. Une fois les connaissances de bases acquises c’est important d’utiliser ses compétences et d’apprendre de ses nouvelles attitudes pour les corriger le cas échéant ou au contraire les développer !

Le coaching est également une source non négligeable pour travailler certains soft skills.

Les bénéfices attendus

A l’inverse des hard skills ou les bénéfices sont très vite matérialisables, les softs demandent souvent plus de temps pour s’apprécier.

Nous pouvons distinguer des bénéfices attendus autour :

  • De l’employabilité :

D’après un article de Forbes, ce que l’on peut constater, c’est qu’à candidature identique en matière de compétences hard skill, le candidat qui aura développé des soft skills sera le plus souvent retenu par un employeur. Il sera reconnu plus flexible que son concurrent ! Reste à savoir mettre en avant ces compétences acquises.

(source : Forbes – Recrutement : Ces soft skills qui font désormais la différence – Août 2021 – https://www.forbes.fr/management/recrutement-ces-soft-skills-qui-font-desormais-la-difference/)

  • De l’accroissement des compétences personnelles et professionnelles :

Développer un soft skill implique souvent le développement d’un autre soft car ils sont souvent complémentaires comme la communication avec l’Empathie et l’assertivité. Plutôt qu’une compétence vous développez ainsi un spectre de compétences utilisables au quotidien pour remplir les missions confiées. Notez que ces aptitudes sont utilisables aussi dans sa sphère privée !

En synthèse

Les hard skills et les soft skills sont aujourd’hui des compétences clés. Elles répondent à de multiples objectifs et qui ont pour vocation à évoluer dans le temps. Il est fort à parier que de nouvelles compétences soft vont apparaître ces prochaines années nous obligeant à compléter nos compétences. Rien que le renforcement de l’intelligence Artificielle par exemple (IA) va inévitablement créer de nouveaux besoins. L’IA gère aujourd’hui certaines tâches complexes mais n’est pas encore capable de gérer le relationnel avec autant de subtilité que nos cerveaux.

Pour évoluer les hard skills sont souvent privilégiés comme unique compétence. Pourtant l’histoire de ces dernières années nous apprend qu’il est absolument essentiel de compléter ces aptitudes personnelles pour répondre aux nouvelles qualités attendues dans une offre d’emploi.

Voyez les soft skills comme du capital humain à mettre en avant lors de recherche d’emploi ou pour évoluer dans vos fonctions.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une question ?

Contactez-nous

Toutes nos formations

Inscrivez-vous pour
recevoir notre E-book Gratuit