E-book

Comment développer ses softs skills ?

Comment développer ses Soft Skills ?

C’est quoi un Soft skills ?

Pas facile de qualifier un domaine de compétences en pleine ébullition où se mélange parfois de l’inné, de l’apprentissage et du business plus ou moins … authentique ! Mais chers lecteurs soyez rassurés j’ai trouvé une définition qui rassemble tout le monde. Je vous emmène ensuite vers la réponse au « Comment développer ses Soft Skills ? »

Peut-être connaissez-vous le hard skills ? Il s’ agit ici des compétences techniques, la maîtrise d’un outil ou d’une machine par exemple.

Le Soft Skills ou le sa voir être, lui, est lié au comportement de l’individu.

Étrange que l’on parle de cela aujourd’hui ?

Pas vraiment. Si vous vous projetez dans le monde de l’ entreprise vous allez très vite, comme moi, constater que la compétence technique est facilement atteignable. Elles s’acquièrent grâce aux formations professionnelles et aux programmes de développement des compétences. Ces programmes de développement sont alimentées par les travaux d’analyse et de recueil des besoins des opérationnels et des services des ressources humaines.

Je ne nie pas qu’il reste du travail dans ce domaine au vu du nombre d’emplois non pourvus et pour lesquels il manque de la compétence technique.

Mais admettons que la situation d’accès au hard skills est sous contrôle ce qui n’est pas du tout le cas du soft skills. Permettez-moi une analogie digitale pour creuser mon exposé.

Cross Canal et Soft Skills 

Dans des temps pas si anciens le monde du digital fonctionnait en silo. La distribution d’une offre ou d’un produit était faite par  chaque canal sans lien entre eux. Le client utilisait le point de vente physique, le téléphone ou le site web de manière cloisonné.

Aujourd’hui chose impensable les canaux de distribution fonctionnent entre eux de manière transverse sans rupture pour le client. Il passe du point de vente physique, au site web et par téléphone sans aucune limite.

Le hard skills c’est un peu notre silo, chacun dans le monde de l’entreprise a son job. Chacun ses compétences opérationnelles, souvent obtenues par des formations qualifiantes et qui ne sont par définition pas transverses. Oui mais voilà, le monde a changé et le technicien doit parler aux ingénieurs et au service marketing et vice versa.

Pourquoi me direz-vous ?

L’évolution du comportement du consommateur pousse les entreprises à revoir leur modèle de conception. Si l’entreprise veut développer son business, satisfaire ses clients pour les conquérir et les fidéliser il faut certes livrer l’offre ou le produit mais il faut surtout être en capacité de réagir et s’ adapter aux demandes de ses clients ! Il est temps que j’illustre ce qu’est un soft skills.

Le World Forum Economic, qui s’est penché sur le sujet a dressé un TOP 10 des compétences à maîtriser en 2025 pour développer son employabilité :

Toutes ces compétences font appel aux Soft Skills !

Pourquoi c’est important de développer ses Soft Skills ?

Vous l’aurez compris développer son aptitude et son agilité à agir sur ses compétences comportementales sont des clés pour se développer dans l’entreprise et avec son entreprise. Évoluer professionnellement nécessite de disposer de la double compétence Hard et Soft skills.

Il s’agit ici de développer les compétences douces et interpersonnelles qui sommeillent en chacun de nous pour répondre à deux enjeux actuels.

Développer un savoir-faire relationnel essentiel en entreprise :

Les soft skills sont des compétences utiles pour que les individus se parlent, se comprennent et soient créatifs, réactifs pour résoudre des problèmes complexes. En synthèse être plus compétents ! Et ce n’est plus une direction ou un groupe d’individus qui détient la solution mais ce sont bien tous les individus qui composent l’ entreprise qui ont les solutions.

Voilà donc ces fameuses compétences comportementales érigées en compétences clés pour notre entreprise d’aujourd’hui !

D’ailleurs notez qu’en adaptant par exemple l’offre ou le service proposé par l’entreprise grâce aux soft skills va en découler une adaptation des hard skills pour réaliser la nouvelle offre ou assurer le nouveau service !

Posséder des compétences pour le poste proposé :

Imaginez-vous à un entretien d’embauche. A compétence technique égale votre rival possède, en plus de qualités reconnues dans la créativité, la cohésion d’équipe et la conduite du changement !  Franchement que vont peser vos connaissances techniques en rapport de compétences comportementales recherchées aujourd’hui pour les raisons évoquées plus haut ?

Je dois être réaliste, certaines entreprises aujourd’hui n’ont pas encore totalement intégrées les compétences soft skills dans leurs process de recrutement. Mais ne vous y trompez pas c’est juste une question de temps et à l’heure où j’ écris ces lignes le monde se transforme encore et encore. Nous parlons désormais de travail hybride, réalisé pour partie en télétravail et sur site, que v ont peser vos compétences techniques face au besoin de renforcer la communication et le travail d’équipe avec vos collègues ou vos collaborateurs ?

Votre capacité à animer ? Votre intelligence émotionnelle face à des situations exceptionnelles pour lesquelles vous serez peut être seul(e) chez vous ? Que deviendra votre Leadership naturel sur site quand vous devrez l’exercer en partie à distance ?

L’APEC par exemple, dans sa rubrique destinée aux recruteurs préconise déjà d’intégrer les aptitudes du candidat soft skills dans le recrutement. 

Vous êtes à une ligne de découvrir « Comment développer ses Soft Skills ? »

Comment développer ses Soft Skills ?

Aujourd’hui l’école a transféré aux entreprises une partie de ses
missions et notamment l’apprentissage de nos fameuses compétences comportementales.

Il faut considérer que le spectre pour atteindre la montée en
compétence sur les soft skills est large. Si les entreprises sont globalement en pleine conscience sur ces sujets il reste néanmoins des domaines à conquérir pour optimiser le
développement des soft skills.

J’ai identifié 4 grands domaines par lesquels passe le développement des soft skills en entreprise :

L’environnement de travail :

Je l’ai évoqué plus haut, le lieu géographique du travail a un impact immédiat sur nos besoins de faire évoluer ou carrément changer nos compétences comportementales.

Le schéma du travail hybride se dessine doucement mais durablement dans nos entreprises et développer ses capacités à s’ adapter devient primordial.

Considérant que c’est imposé et non voulu certains seront à l’aise rapidement, pour d’autres il faudra plus de temps et c’est donc la capacité rapide à s’adapter qui sera déterminante !

Globalement tout ce qui est imposé ne permettra pas le développement de compétences de type soft skills. Alors quoi ? Devons-nous personnaliser les espaces de travail, l’outil informatique (partie intégrante pour moi de l’environnement de travail) et les logiciels utilisés ? Et pourquoi pas ?

Si c’est souhaité, c’est encore loin d’être une réalité mais certaines révolutions prennent du temps, ne perdons pas patience. La patience tiens c’est pas du soft ça par hasard ?

Le style de Management :

C’est certainement le sujet qui a le plus évolué ces dernières années, entre la fin de la réunionnite aiguë (il reste de la marge ) et le Management participatif, Managers Leader, Managers Coach sont entrés dans l’ère de la symétrie des attentions. L’ère de l’accompagnement de la montée en compétence technique des équipes, du feedback, du débrief, de la reconnaissance de l’effort et de l’adaptabilité !

Redescendons sur terre, il reste encore bien des points à améliorer et notamment un central, l’accompagnement par les Managers des Soft Skills. Sur ce point nous sommes encore loin du but et pour cause, pour le moment les soft skills sont valorisés au recrutement mais pas encore dans la durée.

La culture de la formation :

Bonne nouvelle ! Selon l’ OCDE la formation professionnelle permet des gains de croissance sur le long terme. Or les dépenses de formation sont aujourd’hui considérées dans la comptabilité des entreprises françaises comme des fonds perdus or ce sont plutôt des actifs !

A noter que le projet de loi de finances 2020 dans une de ces annexes (dites « jaunes budgétaires ») fixe le montant de l’investissement à 23,6 milliards ( Source DARES : https://dares.travail-emploi.gouv.fr/donnees/la-formation-des-salaries) somme à laquelle il faut ajouter les 15 milliards investis directement par les entreprises.

C’ est tout de même 38,6 milliard consacrés à la formation ! C’est à la fois une somme colossale et une goutte d’ eau tant les besoins sont énormes !

Si la France est loin d’être un mauvais élève nous pouvons encore progresser et plus particulièrement sur les types de formation et notamment les Soft Skills !

Côté modalités aujourd’hui les compétences comportementales
peuvent s’acquérir grâce à différents formats de formation. En classe virtuelle, en présentiel, grâce au digital et en blended learning, alternant toutes ces possibilités.

Evolutions de nos voisins Européens en la matière entre 2005 et 2015 :

Source: CEREQ Bref – 29/06/2020
Regards comparatifs sur la formation en Europe : un plafond de verre du côté des entreprises françaises – Checcaglini Agnès, Marion-Vernoux Isabelle – https://www.cereq.fr/regards-comparatifs-sur-la-formation-en-europe-un-plafond-de-verre-du-cote-des-entreprises
Le coaching professionnel est également un très bon moyen pour développer des qualités émotionnelles, managériales et des qualités interpersonnelles. Tiens d’ailleurs à quand remonte votre dernière formation comportementale ?

La volonté des dirigeants :

Le lien est tout trouvé avec mes propos ci-dessus ; tout est une question de volonté des dirigeants car sous leur impulsion tout est possible et ils ont déjà beaucoup fait ! Le dirigeant bon ou mauvais n ’existe plus !

Place aux dirigeants capables de développer pour eux-mêmes et pour leurs collaborateurs des compétences comportementales. Le monde a bien changé.

Quelles formations pour les Soft skills ?

Oubliez les formations diplômantes de type Master , MBA ou bien encore Bachelor au mieux certaines formations vous donneront accès à une formation inscrite au RNCP, est-ce pour autant mauvais signe ?

Pas du tout, l’éventail de ces formations amène à des compétences diverses servant des objectifs multiples à partir de formations courtes et de cursus sur mesure. Vous pilotez ainsi votre montée en compétence. Le soft skill doit permettre de mieux s’ adapter à son environnement et le point central est avant tout la connaissance de soi.

De là il sera possible de définir ses besoins en fonction de ses projets ou des opportunités professionnelles qui se présentent.

De multiples outils permettent d’ accéder à une bonne connaissance de soi. Personnellement j’utilise Insights qui permet de mieux se comprendre pour mieux agir avec les autres.

Ce modèle à 4 couleurs basé sur les travaux de Carl Jung a largement fait ses preuves et loin de vous mettre dans une case, vous découvrez l’éventail de votre profil avec vos préférences, vos opposés et vos extrêmes certains mauvais jours.

La connaissance de soi est un socle pour définir les compétences softs dont vous aurez besoin pour v os projets professionnels. Il faudra en complément faire appel à un consultant accrédité pour interpréter votre profil et vous aider à construire votre plan de développement.

Les départements formation et DRH de l’ entreprise ou les conseillers pôle emploi vous aideront à sélectionner les meilleurs modules et la meilleure pédagogie pour progresser.

Découvrez nos formations Soft Skills : https://rezolutions.fr/solutions-formation/soft-skills/

Quels bénéfices attendre d’une formation Soft skills ?

Les Softs sont nombreux, divers et plus ou moins profonds. Il ne s’agit pas ici d’acquérir une seule nouvelle compétence mais un faisceau de compétences selon vos besoins. C’est donc importance de bien comprendre quels sont vos besoins.

Pour vous reconvertir, trouver de nouveaux débouchés, changer de style de management, devenir Manager coach ou bien encore réaliser de la gestion de projet, le soft skill va vite s’imposer à vous. A l’inverse d’un Hard skill où le bénéfice peut être mesuré immédiatement, les effets du soft skill sont mesurables dans la durée.

Si je ne prends que la créativité pour exemple il vous faudra plus ou moins de temps pour développer cette compétence. Tout dépendra de votre capacité à vous adapter, d’ailleurs la capacité à s’adapter est aussi une compétence Soft Skills ! Car dans la famille des Soft Skills l’effet boule de neige est garanti. Développer de nouvelles compétences en induit d’autres comme dans mon exemple. Les soft skills doivent être intégrés dans votre panel de capacités et aptitudes au côté des hard skills afin de garantir votre employabilité.

D’après une étude LinkedIn, en France le soft skills les plus recherchés sont :

Source: Huffingtonpost

Les compétences les plus recherchées pour trouver un emploi selon Linkedin – 13/01/2020 – https://www.huffingtonpost.fr/entry/linkedin-competences-recherchees-emploi-blockchain_fr_5e1a77f6c5b6640ec3d562b3

Si ces soft skills sont encore « basiques » à l’échelle mondiale l’étude révèle aussi que les recruteurs recherchent en plus des candidats adaptables. Des candidats doués d’intelligence émotionnelle. Inutile de vous dire que dans quelques mois à quelques années ces recherchent seront étendues en France. Il devient urgent de répondre au « Comment développer ses Soft Skills ? » 

Conclusion

Les compétences techniques et humaines sont aujourd’hui évaluées avec la même importance. Ils permettent donc de développer son employabilité et rencontrent un succès grandissant auprès des recruteurs. 

La connaissance de soi est un préalable pour comprendre ses besoins et bâtir un plan de montée en compétence en cohérence avec ses projets de carrière. D’après toutes les études récentes certains soft skills sont incontournables à utiliser il faudra néanmoins rester en veille pour continuer à se former et assurer son avenir.

Je suis persuadé que vous savez maintenant comment répondre à la question « Comment développer ses Soft Skills ? »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Mieux se connaître pour mieux agir

L’expérience approfondie de la connaissance de soi

Toutes nos formations

Inscrivez-vous pour
consulter notre E-book Gratuit